Colloque

Journée d’études et d’échanges * Mardi 12 octobre à Namur

Santé mentale & lien social

Aujourd’hui, tous s’accordent pour dire que « la santé ne consiste pas seulement en l’absence de maladie ou d’infirmité ; elle est un état complet de bien-être physique, mental et social » (Organisation Mondiale de la Santé). Notre “bien-être” est influencé par une multitude de facteurs : environnementaux, sociaux, biologiques, politiques, socio-économiques, … Notre capacité à créer du lien et à nous inscrire dans des relations sociales joue certainement un rôle majeur pour notre santé mentale. Se rencontrer, se découvrir, s’émouvoir ensemble, se lier à d’autres, partager un rêve commun … Voilà certainement le propre de l’homme : s’inscrire dans des relations sociales avec ses pairs.

Ces derniers mois, la crise sanitaire a chamboulé notre quotidien au point qu’elle a parfois réduit – de façon drastique – nos contacts sociaux. Pour certain·e·s, cela n’a pas été sans conséquence sur leur santé mentale et leurs relations sociales.

Si la crise sanitaire nous montre combien prendre soin de ces liens constitue un terreau fertile pour notre santé mentale, sur lequel tout un chacun peut s’épanouir, se renforcer, se découvrir, … s’intéresser au lien social n’est pas nouveau pour les cliniciens et les différents acteurs de terrain. En développant diverses approches, avec des publics variés, les acteurs de santé mentale ont développé une clinique “sur-mesure”, “tout en nuance”, pour améliorer le quotidien des personnes accompagnées. Une clinique qui doit s’adapter aux évolutions de la société, dans un contexte mouvant, impactant nécessairement l’éventail des réponses à la souffrance psychique mais également les actions destinées à prévenir les problématiques de santé mentale associées au lien social.

Tout au long de la journée, nous vous inviterons à explorer ensemble la dyade “Santé mentale & lien social” au travers des évolutions culturelles et sociales, des dispositifs et des pratiques d’accompagnement en santé mentale.

Programme

8h30 - Accueil-café et accueil des participants

9h00 - Accueil et introduction de la journée - Marie Lambert, Codirectrice du Centre de Référence en Santé Mentale, CRéSaM asbl

9h10 - Allocution d'ouverture - Madame Christie Morreale, Ministre wallonne en charge de la santé mentale

* Temps 1 *

Comprendre les évolutions socioéconomiques et culturelles, leur impact sur nos relations sociales et notre santé mentale. Guidé·e·s par Alain Ehrenberg et Christophe Niewiadomski, nous verrons dans quelle mesure l’individu peut être le produit de la société dans laquelle il vit mais aussi le sujet.

9h20 - Mais que nous arrive-t-il ?

L’individualisme comme modèle culturel de nos sociétés occidentales a certainement été poussé à son paroxysme avec la crise sanitaire que nous vivons. On n’a jamais autant parlé de “repli sur soi” et d “inégalités sociales” grandissantes… Le malaise social s’est-il généralisé ? Que nous arrive-t-il ? À y regarder de plus près, des choses pas si nouvelles. Quoique ? Auteur de nombreux ouvrages phares – La Fatigue d’être soi (1998), La société du malaise (2010), La mécanique des passions (2018) – Alain Ehrenberg nous proposera une lecture sociologique des transformations culturelles importantes qui impactent nos relations sociales et nos façons de faire société. Une lecture qui intègrera également ces derniers mois marqués par la crise sanitaire.

MicrosoftTeams-image (1)

10h00 - Et qu'y répondons-nous ?

Sur le terrain, les intervenants déploient – parfois à contre-courant – des dispositifs qui tentent de rompre avec l’opposition individu – société. L’individu moderne 100% responsable, une fatalité ? Pas si sûr que ça. La clinique s’adapte! Christophe Niewiadomski est professeur des universités en sciences de l’éducation à l’université de Lille (France) et Membre de l’Institut international de sociologie clinique (IISC) et de l’association Internationale des histoires de vie en formation et de recherche biographique en éducation (ASIHVIF-RBE). Il se donne le défi de rompre l’opposition entre “déterminisme” et “sur-responsabilisation” de l’individu. Sa pratique clinique, et de recherche, ambitionne de permettre au sujet de retrouver un pouvoir sur sa vie, en mettant à jour des facteurs de compréhension socioculturels et des facteurs intrapsychiques.

MicrosoftTeams-image (2)

10h40 - Echanges avec la salle

11h00 - Pause-café

* Temps 2 *

La crise sanitaire a sans doute donné un élan plus fort, parfois nouveau, à des initiatives articulant interventions cliniques et sociales. Quels liens se sont renforcés ou créés, entre des lieux dits de “socialisation” et des espaces dédiés aux soins de santé mentale ?

Quelle posture les intervenants sont-ils amenés à adopter dans ces dispositifs, et quelle place les usagers et leurs proches peuvent-ils prendre ? D’autres acteurs sont-ils amenés à investir ces dispositifs ? Avec quels enjeux et quels défis ?

11h30 - Présentation de trois dispositifs suivie d’un temps d’échanges avec les discutant·e·s et le public

  • “La Bulle d’Oxy’GEM” à Mons : un lieu d’accueil ouvert sur la cité, par François Vilain, cofondateur
  • “La Croisée” à Herstal : un espace de convivialité inconditionnel né pendant le confinement, ouvert à tout citoyen désireux de bénéficier d’un moment de partage, de bienveillance, d’échange, d’accueil, par le Service de Santé Mentale d’Hermée.
  • Les maisons médicales et l’offre communautaire de santé (mentale), par la Fédération des maisons médicales

Discutant·e·s :

Anne-Françoise Janssen, Psychologue clinicienne, Responsable “communication institutionnelle” au Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté
Christine Vander Borght, Psycholoque et psychothérapeute, Membre du Centre de Formation et de Supervision en Institution, Centre Chapelle-aux-Champs
François Wyngaerden, Sociologue, Collaborateur scientifique et maître de conférence invité, Institut de Recherche Santé et société, Faculté de Santé Publique, UCLouvain

13h00 - Lunch

* Temps 3 *

Un après-midi culturel – et festif ! – autour trois courts-métrages réalisés par des associations en santé mentale. Chaque court-métrage sera suivi d’un échange avec les équipes réalisatrices et la salle. L’après-midi se clôtura par la remise des prix du Reintegration Award 2021 suivie d’un drink de clôture. Bienvenue à tou·te·s !

14h00 - Projection des courts-métrages - Échanges avec les équipes réalisatrices et le public - Avec le soutien de l‘asbl Psymages

15h30 - Remise des Prix du Reintegration Award 2021 : prix “jury” et prix “public”

16h00 - Drink de clôture

En pratique

Date et horaire

→ Le mardi 12 octobre 2021 

→ De 9h00 à 16h00 

Accueil-café dès 8h30 ~ Drink de clôture dès 16h00

Adresse du jour

→ Le Delta, Espace culturel provincial, Avenue Fernand Golenvaux 18 à 5000 Namur

Si les conditions ne sont pas satisfaisantes, la journée d’études se déroulera par visioconférence. 

Inscriptions

Les inscriptions seront ouvertes début septembre, pour nous permettre d’évaluer au mieux les capacités d’accueil de la salle.
Merci pour votre compréhension.

! Bloquez dès à présent la date !

Participation aux frais

35€ (lunch compris)

Tarif préférentiel pour les usagers et les familles sur demande

Demande d’accréditation pour les médecins

Comment vous y rendre ?

Suivez les indications fournies par le Delta (en voiture – en train – à pied/vélo)

Il n’y a pas de parking attenant au Delta. 

Il est conseillé de venir en train (gare de Namur accessible à 15 min. à pied) ou de garer votre voiture aux abords du Delta (quartiers de Jambes, La Plante ou Salzinnes).

Le vélo et la marche sont aussi des moyens de locomotion adaptés via le centre-ville et/ou les quais de Meuse/Sambre.

Informations

CRéSaM asbl

cresam@cresam.be

081/25.31.40

Privé : Colloque